De retour à Yushu, nous prenons le temps de faire le point sur nos envies.

Nous avons parcouru la totalité de la Route du Thé et des Chevaux du Yunnan, 95% de celle du Sichuan, et avons fait encore quelques centaines de kilomètres au Qinghai. De cette manière, nous avons vraiment tourné autour de la Région Autonome du Tibet, dont la situation n’a pas changé, l’accès restant cantonné aux seuls tours organisés. Parcourir le tronçon de la Route du Thé de cette province est donc inenvisageable, on a déjà goûté une fois à une arrestation policière en Chine, pas très envie de recommencer !

Cliquez sur les cartes pour mieux les visionner

1= "Frontière" tibétaine impossible à franchir - Province du Yunnan
2= Arrestation alors que nous sommes encore à 120 km de la Province Autonome du Tibet - Province du Sichuan
3= Point le plus au sud qui nous est autorisé dans le Qinghai

Carte_CHINE_zoom    Carte_CHINE

Nous avons collé au plus près de notre projet initial, en tenant compte des imprévus géopolitiques. Et, à ce stade de l’aventure, nous pouvons être fiers de nous.

Il est temps de prendre une décision. Nous prenons grand plaisir à marcher, à vivre dans ces paysages magnifiques et auprès de ces populations tellement différentes de nous. Le contact est toujours enrichissant. Au fond de nous, nous ressentons l’impression d’avoir passé ici bien plus que quelques mois. Cette vie de voyageur nomade est si riche et tellement remplie de surprises, qu’il nous semble que cela fait déjà plusieurs saisons que nous sommes partis. Nous nous sentons enrichis et comblés. Notre voyage peut s’arrêter, nous sommes allés là où nous le souhaitions, et avons expérimenté, appréhendé, compris et vécu ce que nous voulions. C’est donc joyeux que nous décidons de quitter la Route du Thé et des Chevaux, et la Chine.

DSC02606

Une page se tourne, mais quelle histoire !

En route pour Chengdu et son aéroport international...