Chengdu est la capitale de la province du Sichuan et la quatrième ville de Chine. Une grosse mégalopole donc, de la taille de l’agglomération de Paris. Chengdu est saturée de voitures et le ciel bleu semble n’être plus qu’un vague souvenir, du moins pendant notre passage. On trouve dans cette ville tout ce qui fait parler de la Chine en ce moment : gratte-ciels modernes, « vieux quartiers » complètement neufs qui font la fierté des locaux en mal de patrimoine, boutiques de luxe en centre-ville, chantiers de construction à grande échelle, grues partout… C’est une ville Han, située dans la plaine fertile de l’est du Sichuan, pas si loin du Tibet mais résolument chinoise.

vrais_faux_vieux_quartier    vendeur_de_lampions

Pour la première fois d’OTHER, on pose nos sacs dans une guest house anglophone, moitié Asiatiques, moitié Occidentaux mais 100 % touristes. On apprécie le confort du lieu et la propreté aux critères de chez nous. Même la douche est chaude et propre !

toits princesse

On contacte vite notre ami QianWu rencontré par hasard lors de notre passage express il y a un peu plus d’un mois. On passe de bons moments avec lui et sa « girl friend ». En le suivant, on comprend comment les Chinois arrivent à visiter l’Europe en une semaine. Il suffit en fait de courir toute la journée en ne passant que quelques minutes sur chacun des sites visités. Pas vraiment dans nos habitudes mais bon…

nos_amis dans_la_vieille_ville

Une belle excursion nous emmène dans une vieille ville à quelques 2 heures de bus de Chengdu. Nous profitons de la nature exubérante et de l’architecture traditionnelle chinoise avec nos 2 guides.

Parmi les attractions sympathiques de Chengdu, notons de très beaux parcs qui n’ont rien à envier aux dernières créations paysagères françaises. Les parcs sont de vrais espaces publics, au sens où les l’ensemble de la population s’approprie le lieu pour ses activités. Ca va des cours de Tai Chi, Qi Gong, Kung Fu, aux danses folkloriques, en passant par les médecins et dentistes ambulants. Un beau panel de la population se retrouve donc pour pratiquer des activités sportives et de détente. Et bien entendu, les cafés locaux, à savoir les maisons de thés proposent un cadre sympa en plein air au bord des lacs artificiels. Dans le jardin aux poèmes que nous avons particulièrement apprécié, de nombreuses pierres sont gravées d’odes célèbres de la littérature chinoise. Il nous faudra encore quelques séjours ici pour arriver à les décrypter !

monast_re    cloche_et_bouddha

On a fait le choix délibéré de ne pas visiter les grandes villes de la côte est de la Chine, qui, d’après nos impressions, vivent à un rythme totalement différent de la Chine des campagnes et des montagnes que nous avons arpentée. C’est également la différence entre la Chine des Hans et celle des minorités. Pour nous, cela constituera(it) un autre voyage, dans une autre optique. Chengdu nous donne tout de même un aperçu de ce qu’est la vie trépidante de Shanghai ou de Beijing.

Après quelques jours, notre avion nous attend…

poeme